par - - Aucun commentaire

Il y a quelques années, certains fabricants de téléphones chinois ont été accusés d’avoir volé des informations sur les utilisateurs de leurs smartphones. Récemment, une entreprise de sécurité allemande a même prétendu que les smartphones d’une marque chinoise étaient préinstallés avec un logiciel d’espionnage.

Dernier cas en date : la marque populaire chinoise, Xiaomi – qui a fait une entrée réussie sur le marché indien ce mois-ci, semble délibérément voler des informations stockées dans le Redmi Note, l’un des smartphones que la marque commercialise.

C’est en tout cas ce que suggère OCWorkbench qui, en se basant sur un article taïwanais, prétend que le Redmi Note, un smartphone low cost prévu pour le marché indien, enverrait secrètement les données de ses utilisateurs à des serveurs basés en chine.

Le rapport d’OCWorkbench cite ainsi l’exemple d’un utilisateur hongkongais qui affirme, après avoir testé le Redmi Note, avoir trouvé que l’appareil se connecte automatiquement à une adresse IP hébergée en Chine. Le Redmi Note enverrait alors les fameuses données à cette adresse IP dès lors qu’il est connecté à un réseau Wi -Fi. Li, le testeur hongkongais, a également affirmé que le Redmi Note envoyait des informations aux serveurs chinois à un taux de transmission de données beaucoup plus faible lorsqu’il est connecté à un réseau 3G.

Fait intéressant, le Redmi Note transmettrait ces données en arrière-plan, c’est-à-dire même après avoir flashé avec un autre firmware par-dessus. OCWorkbench pense donc que le processus de transmission a été codé en dur dans le smartphone de Xiaomi.

Une question se pose alors : quelles données sont remontées par le Redmi Note ? Selon le rapport d’OCWorkbench, les données transmises au serveur chinois inclus des photos et des SMS / MMS. Pour mesurer un peu plus ses propos, OCWorkbench note que cela pourrait être une sauvegarde « automatique » des données de l’utilisateur, malgré le fait que cela ait été fait sans une autorisation explicite de l’utilisateur de l’appareil.

Pour l’instant, Xiaomi n’a fait aucun commentaire officiel.