par - - Aucun commentaire

Le Mobile Sosh, premier smartphone de l’opérateur, avait été une bonne surprise. Six mois plus tard, le SoshPhone, qui se distingue par sa connectivité 4G, prend le relais. Son prix est certes un peu plus élevé mais il reste modéré face à l’équipement proposé. Design soigné, grand écran HD, capteur photo 8 mégapixels et processeur 4 cœurs : le SoshPhone n’a pas vraiment les stigmates d’un modèle low cost. Mais qu’en est-il de ses performances ?

Performances du SoshPhone 4g

Ultrafin et léger avec 7,6 mm d’épaisseur pour 132 grammes, le SoshPhone séduit au premier coup d’œil par son design élégant. Seul le logo Sosh, qui donne l’impression d’être (mal) collé sur la coque fait un peu cheap. Les bordures d’écran sont relativement fines et viennent habilement se fondre dans la plaque de verre qui recouvre la quasi intégralité de la façade. Les motifs en losange qui ornent le dos en plastique noir brillant livrent un effet de relief sympathique. Les traces de doigts en sont amoindries même si elles restent bien présentes. En haut et au bas du mobile, la tranche forme un arrondi qui vient casser le côté un peu sévère, rectangulaire, du smartphone. Une assez jolie réussite, surtout si lorsqu’on sait que c’est ZTE qui a conçu ce modèle pour Sosh. Le grand constructeur chinois est en effet plus réputé pour les bonnes performances de ses appareils que leur style. Cela pourrait bien changer…

SoshPhone : il brille par sa large diagonale

La force de ce mobile repose sur son grand écran HD, lumineux, assez bien contrasté et aux couleurs éclatantes sans être pour autant trop saturées. Dimensions obligent, la prise en main est un peu moins confortable qu’avec un Ultym 5, l’homologue du SoshPhone chez Bouygues Télécom, mais c’est le prix à payer pour régaler ses yeux d’une belle et large diagonale de 5 pouces. Côté puissance, on trouve le même moteur chez ce smartphone sous Android KitKat que chez son concurrent : le fameux processeur Snapdragon 400 de Qualcomm – quatre cœurs à 1,2 GHz – couplé à une confortable mémoire vive de 1 Go. Les performances 3D du SoshPhone ne sont pas aussi bonnes que celles de l’Ultym 5. En cause : le grand écran HD. Il reste possible bien sûr de jouer sur cet appareil, à condition de ne pas être trop exigeant. On reste toutefois loin des performances d’un modèle haut de gamme. En usage classique, la navigation dans les menus est fluide. Seul bémol, quelques saccades irrégulières ont été observées en navigation web. Rien de très grave.

Autonomie : il a tout d’un grand

Malgré son grand écran, le SoshPhone, équipé d’une batterie haute capacité de 2300 mAh (comme sur l’endurant Grand S Flex de… ZTE !) affiche la meilleure autonomie de notre comparatif de smartphones à moins de 250 euros, rivalisant avec le Sony Xperia M2. Soit 20 heures en appel, près de 12 heures en sur 4G ou 9 heures en lecture vidéo. Passer le cap de la journée devrait être un jeu d’enfant même en abusant un peu sur l’utilisation. On ne regrette qu’une chose : la batterie n’est pas amovible

Satisfaisant en photo et en vidéo

Equipé d’un capteur de 8 mégapixels, le SoshPhone permet de réaliser d’assez belles photos, avec une précision qui dépasse celle des clichés de l’Ultym. Les vidéos limitées au 720p manquent légèrement de fluidité et la stabilisation n’est pas parfaite mais sans que cela soit véritablement pénalisant. On aurait apprécié que le smartphone soit équipé d’un lecteur de cartes MicroSD mais il faudra se contenter des 16 Go de mémoire interne (dont un peu plus de 12 Go dédiés au stockage des fichiers).

Résumé
  • Matériel
  • Performances
  • Autonomie
  • Design
  • Medias
Note de la Rédaction

Pour 169 euros, Sosh propose avec son nouveau SoshPhone, un smartphone 4G d’un design sophistiqué, très bien équipé et qui offre de bonnes performances notamment en termes d’autonomie. Malgré sa mémoire non extensible – c’est notre plus grand regret -, ce mobile vient se classer parmi les meilleurs modèles du moment. Nous lui décernons donc 5 étoiles bien méritées.

User Rating: 2.6 (2 Votes)