Actu smartphone

Smartphone low cost : des forfaits mobiles qui coûtent trop cher

La guerre des prix pour les smartphones low cost ne fait que commencer - Photo libre de droit
Thomas M.
Written by Thomas M.

Selon un récent sondage mené par l’Ifop (l’Institut français d’opinion publique), près d’un français sur deux estime que son téléphone portable lui coûte cher. Voilà qui explique sans doute le regain d’intérêt pour les smartphones low cost et autres téléphones mobiles pas cher.

Les prix sont en baisse mais restent trop élevés pour les consommateurs

C’est en effet le ressenti général des français qui se dégage à travers ce sondage. Réalisé par l’Ifop et publié dans Sud Ouest, ce dernier met en évidence que près de la moitié des français juge que son téléphone portable lui coûte cher, et ce malgré les nombreuses baisses de prix accordées par les différents opérateurs du marché mobile. Par ailleurs, ce même sondage de l’Ifop met en évidence que 15% des personnes interrogées qualifient le prix de leur smartphone de « très élevé ».

La majorité des consommateurs tendent de plus à vouloir réduire les frais de leur facture téléphonie sur leur budget. Pour cela, un certain nombre envisage de changer de forfait chez leur opérateur, voire de changer d’opérateur afin de profiter d’une baisse de prix à forfait équivalent.

Smartphones low cost et forfaits à petits prix

Environ 43% des personnes interrogées dans le sondage de l’Ifop déclarent également avoir réduit leur facture téléphonie au cours de ces deux dernières années, notamment en changeant de forfait ou d’opérateur. Il faut dire qu’avec l’arrivée de Free, la concurrence sur le marché des smartphones a permis de faire baisser les prix de manière globale. Ainsi, l’Arcep notait en 2012 que les factures avaient été en moyenne réduites de 11,4% contre seulement 1% en 2011, année à laquelle Free n’avait pas encore débarqué sur le marché des smartphones.

Les revenus des opérateurs ont par ailleurs baissé de 8,2% au troisième trimestre 2013, conséquence de la création de forfaits mobiles à petit prix et à des contrats téléphonie sans engagements. Cette baisse de revenus se chiffrerait aux alentours de 9,3 milliards d’euros.

La guerre des prix n’est vraisemblablement pas près de se terminer (et tant mieux pour nous), avec la proposition de Free à ses clients de la couverture 4G au prix de la 3G. Cette politique commerciale très agressive a contraint ses concurrents directs à revoir leur politique tarifaire pour leurs forfaits et smartphones, et ce afin de rester compétitifs.

About the author

Thomas M.

Thomas M.

Grand amateur de Pedro Almodovar et de hockey sur glace (sans blague), j'ai travaillé successivement chez SFR puis Orange comme technicien de support. Aujourd'hui, je vis d'amour et d'eau fraiche, ou presque.

Leave a Comment