Smartphones low cost et écrans tactiles

Les écrans tactiles sont ce que l’on appelle des périphériques informatiques ayant la caractéristique principale de combiner l’affichage standard d’un écran à un dispositif de pointage précis. Ce dispositif de pointage peut être une souris, un pavé tactile voire même un stylet optique, comme c’est le cas de certaines phablettes.

Ecran tactile : historique de sa conception et fabrication

L’origine de l’écran tactile remonte en 1953, lorsqu’un musicien français invente alors le tout premier synthétiseur électronique pourvu de capteurs tactiles. Ces capteurs, évolués pour l’époque, lui permettaient de contrôler très précisément le timbre et le volume de son instrument. En 1972, IBM a lancé sur le marché un ordinateur nommé PLATO IV. Cet appareil informatique était équipé d’un dispositif de reconnaissance de toucher à l’écran.

En 1983, Hewlett-Packard commercialise le tout premier écran tactile grand public via le HP-150, un ordinateur personnel. HP est suivi de près par Casio qui, en 1986, vend le premier PDA à écran tactile équipé d’un stylet pour l’utiliser, le IF-8000.

Plus récemment, Apple a remis l’écran tactile sur le devant de la scène avec son fameux iPhone en 2007, muni d’un écran tactile multi-touch, c’est-à-dire capacitif.

Les différentes technologies d’écrans tactiles pour smartphone

De nos jours, les appareils informatiques et plus précisément les smartphones sont équipés d’écrans tactiles à la technologie diverse :

  • Les écrans à onde de surface : ces écrans tactiles utilisent des ondes ultrasoniques qui circulent à la surface de l’écran. Lorsque l’on touche l’écran tactile, ces ondes se mettent alors à créer une espèce d’interférence. Petit bémol à cette technologie : la moindre petite rayure ou casse affecte la façon dont ces ondes sont détectées.
  • Technologie résistive analogique : ces écrans tactiles sont constitués tout d’abord d’une plaque de verre, laquelle dispose d’une surface conductrice. Cette surface est recouverte d’un fin film plastique mais, en réalité, seule sa sous-face est conductrice.
  • Technologie capacitive : ces écrans tactiles disposent d’une couche constituée d’indium (un métal très rare) qui accumule les charges sur la plaque de verre du moniteur. Quand quelqu’un touche cette plaque en indium, une partie des charges électriques lui est transférée. Ces écrans tactiles capacitifs sont très répandus parmi les smartphones milieu et haut de gamme.
  • Technologie à infrarouge : cette technologie équipant certains écrans tactiles peut en réalité se décliner sous deux formes. La première utilise une surface thermorésistive, tandis que la seconde utilise un réseau de capteurs à rayonnement infrarouge. Ces derniers sont très résistants et équipent de nombreux appareils militaires.